L'équipe première assure son maintien en N3 dès la 8ème ronde

Samedi 5 avril. C'est le week-end décisif pour la plus vaste compétition échiquéenne au monde, les interclubs français. Plus de mille équipes amateurs, représentées par plus de dix mille joueurs, vont participer à cette empoignade finale qui décidera du résultat de leur saison sportive. Toutes sont paralysées par la pression. Toutes ? Non. Au fin fond de l'Armorique, quelques irréductibles Gaulois, cernés par l'ennemi, résistent encore et toujours à la relégation.

Loubatière : Betton reste aux portes de la phase interrégionale

C'est une équipe bettonaise de belle allure qui s'est présentée à Saint-Barnabé, le jour du changement d'heure, pour la phase régionale de la coupe Loubatière. Avec quatorze équipes, dont quatre brétilliennes, il faut terminer dans les 4 premiers pour se qualifier, ce qui signifie gagner au moins 2 matches contre des adversaires assez faibles pour assurer un bon départage. Javier (#1), Yvon (#2), Bernard (#3) et Pascal (#4) peuvent légitimement y prétendre.

2 équipes de Betton en Coupe 2000

Dimanche 16 février : le BEC a engagé deux équipes dans la Coupe 2000. La compétition s'annonce difficile puisque l'épreuve se déroule à Yffiniac et que le club hôte, qui a été finaliste de la compétition les 3 dernières années, a engagé 3 équipes dont les deux premières sont les plus fortes sur le papier. Saint-Brieuc et Liffré complètent le tableau.

Tournoi de blitz : Brendan décroche enfin le titre !

C'est sur une cadence un peu plus tendue que d'habitude (5 min + 2 secondes d'incrément) que 8 joueurs acharnés ont bravé les intempéries pour disputer le troisième tournoi de blitz de l'année. Cette fois-ci, Brendan était particulièrement motivé pour décrocher enfin le titre qu'il convoite et qui lui échappe depuis son entrée au club ! Battu au départage sur les deux précédents tournois, il était décidé à ne faire aucun cadeau à personne, et avait annoncé la couleur d'entrée de jeu.

5 Bettonais de sortie dans les opens de l'Ouest

Pour les joueurs d'échecs les plus motivés, la trève des confiseurs est aussi l'occasion de glisser un petit open entre deux réveillons... il y en a trois dans la région, où cinq Bettonais étaient de sortie.

A Gouesnou, Ronan a dû affronter cinq joueurs mieux classés qui ne l'ont pas laissé rééditer ses performances passées (2/7).